Sherpa

Sherpa est une organisation à but non-lucratif créée en 2001. L'association se compose d'un réseau mondial de juristes ayant pour but de rendre concrète la notion de responsabilité sociale des entreprises.



Catégories :

Organisation non gouvernementale - Association ou organisme pour la défense des droits et des libertés - Gouvernance d'entreprise - Responsabilité sociétale des entreprises - Développement durable


Sherpa est une organisation à but non-lucratif créée en 2001. L'association se compose d'un réseau mondial de juristes ayant pour but de rendre concrète la notion de responsabilité sociale des entreprises. Cette association vise à mobiliser les savoirs-faire pour trouver des remèdes aux pratiques des multinationales responsable de violation des droits de l'homme et de non respect de l'environnement dans le cadre de leurs investissements à l'étranger.

Sherpa est aujourd'hui présidé par William Bourdon, avocat et ancien secrétaire général de la Fédération mondiale des droits de l'homme (FIDH)

Actions

Biens mal acquis des dictateurs africains

Article détaillé : Bien mal acquis.

En mars 2007, Sherpa, l'association Survie et la Fédération des Congolais de la Diaspora portent plainte pour «recel de détournement de biens publics et complicité» auprès du Tribunal de grande instance de Paris contre plusieurs Chefs d'États africains et leurs familles, propriétaires en France de nombreux biens immobiliers de luxe et détenteurs d'avoirs bancaires auprès de banques françaises et/ou de banques étrangères ayant des activités en France. Une enquête policière est ouverte par le parquet de Paris en juin 2007, puis classée sans suite pour «infraction insuffisamment caractérisée» en novembre 2007

Le 2 décembre 2008, l'association Sherpa, Transparency Mondial France, et un citoyen gabonais Grégory Gbwa Mintsa déposent une nouvelle plainte assortie d'une "constitution de partie civile" visant Omar Bongo, Denis Sassou Nguesso et Teodoro Obiang mais aussi leurs entourages pour «recel de détournement de fonds publics»[1].

Financement de l'association

Sherpa bénéficie de subventions d'associations, représentant trois-quarts des ressources financières[2] de l'association. Elle est essentiellement financée par l'association France Libertés de Danielle Mitterrand, le Sigrid Rausing Trust la fondation philanthropique britannique de Sigrid Rausing (subvention actuelle de 20.000 €) et le CNASEA (subventions en faveur des emplois aidés).

Subventions perçues par Sherpa (2005-2007)
France Libertés Sigrid Rausing Trust CNASEA Open Society Institute
2007 36.760, 00 58.180, 35 6.635, 25 7.431, 63
2006 35.000, 00 29.664, 79 15.924, 60
2005 29.520, 30 14.260, 50

Depuis 2005, Sherpa bénéficie du soutien financier du Sigrid Rausing Trust. Fondation philanthropique de Sigrid Rausing l'héritière de Tetra Pak, le Sigrid Rausing Trust, basé à Londres et lié à des fondations américaines, dénonce régulièrement le rôle de la France dans le génocide du Rwanda[3].

Depuis 2007, Sherpa bénéficie du soutien financier[2]d'une fondation suisse, la Stiftung Open Society. Basée à Zug (Suisse), la fondation Open Society Institute est contrôlée par le spéculateur George Soros et mène un combat pour l'émergence d'une gouvernance mondiale. George Soros dispose d'intérêts ou d'actifs économiques en Afrique à travers deux hedge funds, les sociétés Soros Fund Management LLC et Quantum Endowment Fund NV[4]. Il est d'autre part actionnaire du fond d'investissement Carlyle, proche des milieux républicains et disposant d'importants contrats avec le Pentagone[3].

Dérives et Opacités Budgétaires

Le budget de fonctionnement de Sherpa se définit par une masse salariale particulièrement importante, représentant en 2007 un montant de 120.000 Euros, soit 60% du budget de l'association. Les frais de mission, de déplacement et de réception représentent plus de 37.000 Euros, soit 20% du budget total. William Bourdon affirme à propos des plaintes contre les Chefs d'Etat africains, «Notre approche est empreinte d'un grand professionnalisme[5]». Pourtant, le budget consacré par Sherpa aux études et recherches est nul en 2007 et celui de la documentation générale représente uniquement 0, 5% du budget global.

Principaux postes budgétaires de Sherpa en Euros (2005-2007)
Salaires Frais de Mission et de Réception Location (loyers)
2007 120.286, 10 (58, 3%) 37.170, 90 (18%) 18.370, 56 (8, 9%)
2006 85.261, 41 (52, 4%) 30, 348, 54 (18, 6%) 11.611, 76 (7, 1%)
2005 48.991, 41 (67, 6%)


En 2008, la Fondation Prometheus (observatoire de suivi et d'évaluation de l'éthique des ONG dirigée par deux députés de l'UMP et du Parti Socialiste), estimait dans son baromètre annuel des ONG que Sherpa était une association opaque qui ne répond à aucun des critères de transparence du baromètre. [6]. A la suite de la publication de ce baromètre, l'association Sherpa a collaboré avec la Fondation Prometheus, ce qui lui a permis de perfectionner particulièrement sensiblement sa note.


Références

  1. David Servenay, «Biens mal acquis africains, nouvelle plainte», Rue89. Mis en ligne le 2 décembre 2008
  2. Compte de Résultat 2006 et 2007, site officiel de l'association Sherpa, 2007
  3. Albert Duvillard, «ONG en eaux troubles», Le Point. Mis en ligne le 30 juillet 2009
  4. (en) Document de référence SEC 13F, «Document de référence SEC 13F», 15 Mai 2009
  5. Lettre de la Transparence N°34, Octobre 2007
  6. Fondation Prometheus, «Baromètre 2008 de Transparence des ONG», Décembre 2007

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Sherpa_(association).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 08/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu