Marché d'échange volontaire

Le marché d'échange volontaire est un mécanisme d'échange de crédits-carbone non lié à une règlementation mondiale. Quoiqu'il ne soit pas règlementé, certains standards ont été élaborés afin d'assurer une réduction d'émission de gaz à effet de serre réelle...



Catégories :

Finance du carbone - Pilotage du développement durable - Développement durable

Le marché d'échange volontaire est un mécanisme d'échange de crédits-carbone non lié à une règlementation mondiale (au contraire de une bourse du carbone). Quoiqu'il ne soit pas règlementé, certains standards ont été élaborés afin d'assurer une réduction d'émission de gaz à effet de serre (GES) réelle et vérifiable. Il existe entre autres le Voluntary Gold Standard et le Voluntary Carbon Standard. Qui plus est la norme ISO 14064 permet aussi de démontrer une rigueur dans l'élaboration d'un projet de réduction d'émissions. La valeur des unités de crédit-carbone du marché volontaire (VER, pour Voluntary Emission Reduction) dépendra de la qualité et de l'intégrité du projet.

Un centre majeur d'activité du marché d'échange volontaire est le Chicago Climate Exchange (CCX), dont le volume de négociation a dépassé les 11 millions de tonnes de réduction d'émission depuis le début de ses activités en 2003. Le CCX est le marché prédominant en Amérique du Nord et compte parmi ses membres certains États, gouvernements municipaux et entreprises privées. Ils ont tous volontairement pris l'engagement de diminuer leurs émissions de GES en moyenne de 4% sur la période 1998-2001 pour la première phase (2006), et de 6% pour la seconde phase se terminant en 2010. En plus d'échanger des crédits, le CCX a aussi facilité la création de 3.6 millions de tonnes de réduction d'émission à la fin 2006.

Exemple du Canada

Les crédits compensatoires sont des réductions d'émission qui ont lieu en dehors des activités réglementées (Grands émetteurs finaux). Parmi les exemples de projets pour lesquels les entreprises pourraient se voir attribuer des crédits compensatoires, citons le captage du méthane des gaz d'enfouissement, ensuite utilisé pour produire de l'électricité, les projets d'amélioration de l'efficacité énergétique et les projets de stockage de carbone dans les terres agricoles. Ce dispositif vise à susciter la participation d'autres secteurs de l'économie canadienne à l'effort de réduction des gaz à effet de serre.

Liste des marchés d'échange volontaire

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/March%C3%A9_d%27%C3%A9change_volontaire.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 08/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu