Marché climatique de Montréal

Annoncé le 7 décembre 2005, la Bourse de Montréal, bourse canadienne des instruments dérivés financiers, et le Chicago Climate Exchange, premier dispositif d'échange de quotas d'émissions de gaz à effet de serre au monde, concluent une entente...



Catégories :

Finance du carbone aux Amériques - Finance du carbone - Pilotage du développement durable - Développement durable - Entreprise québécoise du secteur financier

Annoncé le 7 décembre 2005, la Bourse de Montréal, bourse canadienne des instruments dérivés financiers, et le Chicago Climate Exchange, premier dispositif d'échange de quotas d'émissions de gaz à effet de serre au monde, concluent une entente pour la création d'un nouveau marché de l'environnement au Canada. Cette annonce fut faite lors de la Conférence de Montréal, concernant la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), conférence sous la présidence du ministre fédéral de l'environnement de l'époque, Stéphane Dion.

La Bourse de Montréal veut instaurer un marché de produits dérivés environnementaux.

Les mécanismes de la finance du carbone permettent un résultat global à un coût inférieur à ce qui aurait été requis pour des investissements dans des secteurs où les technologies propres sont moins développées ou plus dispendieuses.

Le gouvernement fédéral conservateur a proposé le Cadre règlementaire sur les émissions atmosphériques au printemps 2007, document qui respecte les conditions minimales pour permettre le lancement d'un contrat à terme lié aux émissions de carbone.

Le Marché climatique de Montréal (MCeX) annonça le 25 juillet 2007 le lancement, d'un contrat à terme liés à des crédits canadiens d'émissions de gaz à effet de serre. Les premières transactions eurent lieu le 30 mai 2008.

La Bourse de Montréal presse surtout Ottawa d'apporter à l'industrie "une plus grande certitude en matière de politique quant aux objectifs de réduction des émissions ainsi qu'à la définition d'une norme unique assez aux crédits échangeables" [1].

La Bourse estime que le contrat à terme du MCeX sert à fixer le prix d'une tonne de carbone au Canada, dans le cadre du dispositif réglementé.

Voir aussi

Lien externe

Notes

  1. Luc Bertrand, Président et chef de la direction de la BdM (2007, 25 juillet) [1]. Page consultée le 25 août 2007.

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/March%C3%A9_climatique_de_Montr%C3%A9al.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 08/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu