Lombricompost

Le lombricompost est un amendement organique, entièrement naturel, issu de la transformation des fumiers de cheval et bovin en lombri compost par des vers de terre de type Eisenia fœtida ou Eisenia andreï.



Catégories :

Engrais organique - Gestion des déchets - Écogeste - Développement durable - Agriculture biologique

Définitions :

  • lombricompostage - La dégradation de la matière organique se fait par l'intermédiaire des lombrics (vers de terre rouge).... (source : ecoconceptsweb)

Le lombricompost (appelé aussi vermicompost) est un amendement organique, entièrement naturel, issu de la transformation des fumiers de cheval et bovin en lombricompost par des vers de terre de type Eisenia fœtida ou Eisenia andreï.

Le produit est inodore et tamisé. Son pH est de 7-8 (normal à alcalin).

Le produit contient en outre des microrganismes rhizosphériques (108-109 individus/gramme), plus de 50 types de bactéries et 9 champignons bénéfiques. Il ne contient aucun additif synthétique ni d'organismes génétiquement modifiés.

Il est caractérisé par une forte teneur en acides humiques et acides fulviques, essentiellement sous forme d'humates de potassium, et de phytohormones et aminoacides indispensables (asparagine, glutamine, valine, méthionine, lysine et d'autres oligo-éléments).

Teneur en matière organique : 50%. Teneur en microorganismes vivants : 3 400 000 par gramme Teneur en macroéléments en mg/L :

Azote 1% Phosphore 0.7% Potassium 1% Calcium 2.7%

Nous trouvons aussi des oligoéléments :

Magnésium Sodium Fer Bore Molybdène Cuivre Manganèse Cobalt Sélénium Zinc


Le lombricompost déploie de multiples effets bénéfiques sur le sol et les plantes, grâce aux matières organiques ainsi qu'aux microrganismes vivants, présents en grande quantité dans le produit. Les humates sont des composés complexes et raffinés dont la recherche reconnaît l'efficacité mais dont elle n'est pas encore à même d'en expliquer pleinement les mécanismes biochimiques.

Les matières organiques issues du lombricompostage perfectionnent l'aération de la terre de même que l'infiltration et la percolation de l'eau. Ils perfectionnent l'absorption par les plantes du phosphore et des oligo éléments en créant des composés complexes et fixent l'azote dans le sol augmente ainsi drastiquement l'absorption d'éléments essentiels par les plantes et assure une nutrition équilibrée.

Lorsqu'il s imprègnent le sol, nos matières organiques transforment en formes insolubles le plomb, le mercure et le cadmium et d'autres éléments lourds mais aussi des substances résiduelles préjudiciables d'engrais chimiques solubles. De cette manière, les plantes n'assimilent plus ces éléments potentiellement nuisibles à leur développement ainsi qu'à la santé humaine. L'utilisation à long terme des matières organiques perfectionne la structure du sol. Les humates de potassium, présents en grande quantité dans le lombricompost, font office de «viaducs» minéraux dans la structuration du sol. En outre, des sols bien structurés et une nourriture correcte comme le lombricompost aident les plantes à faire face aux rigueurs des contraintes environnementales. Les matières, organiques augmentent par conséquent la capacité des plantes à résister à la sécheresse, au gel, aux radiations, aux déchets industriels, aux pesticides et autres agents chimiques.

Il est notoire que la présence d'humus dans le sol détermine la fertilité de ce dernier. Les substances humiques contenues dans perfectionnent la fertilité de tout type de sols. Les humates qui s'y trouvent stimulent le développement d'une large variété de microorganismes du sol, ce qui augmente l'accumulation d'humus dans ce dernier et entraîne sa purification et sa restauration.

  • Augmentation de l'aptitude des graines à germer ;
  • Stimulation du développement de la plante et de la formation des racines ;
  • Augmentation du métabolisme des plantes ;
  • Libération lente des substances minérales, donnant à la plante une source d'alimentation constante pendant toute sa période de croissance
  • Amélioration de la résistance de la plante à la sécheresse, au gel, au mildiou, aux maladies (surtout la chlorose), aux champignons ainsi qu'aux radiations ;
  • Augmentation de la production de chlorophylle, de vitamine C, d'hydrates de carbone, de protéines, d'acides aminés, d'huiles et d'autres substances nécessaires ;
  • Frein à l'accumulation des nitrates dans les plantes, notoirement préjudiciables à la santé humaine ;
  • Amélioration de l'apparence et du goût des cultures traitées ;
  • Régénère le sol et assure la restauration d'un pH optimal.

L'utilisation de lombricompost entraîne l'augmentation du rendement dans plusieurs types de cultures – froment (13-25%)  ; orge (15-17%)  ; millet (25-50%)  ; maïs (jusqu'à 30%), pommes de terre, carottes, betterave rouge, radis (25-35%)  ; pommes (8-20%)  ; raisin (35-30%)  ; gazon (jusqu'à 100%). Les roses et les jonquilles voient le nombre de leurs fleurs augmenter 30 à 100% et une anticipation de la floraison de 10 à 15 jours ainsi qu'une meilleure vitalité.

Il a été constaté aussi que les matières organiques issues de notre lombricompost contenus dans le produit augmentent aussi les valeurs nutritives de la récolte. Par exemple :

  • vitamine C jusqu'à 100% pour la betterave rouge et jusqu'à 30% pour les radis.
  • beta-carotène dans la betterave rouge jusqu'à 100% et dans le chou jusqu'à 25% ;
  • riboflavine dans les légumes précités de 8-14% ;
  • acide nicotinique dans la betterave rouge jusqu'à 79%, 42% dans le chou et 50% dans le radis ;
  • protéines dans les feuilles de la betterave rouge et dans le chou de 16 à 18% phosphore de 26 à 28%.

Une augmentation de l'amidon chez la pomme de terre, de la vitamine C dans la tomate et de l'huile dans les oléagineux a pu être observée.

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Lombricompost.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 08/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu