Jean-Marc Jancovici

Jean-Marc Jancovici, né en 1962, est un ingénieur français, spécialiste dans le domaine de l'énergie et du climat, et consultant auprès de divers organismes publics et privés.



Catégories :

Naissance en 1962 - Ancien élève de l'École polytechnique (France) - Personnalité du développement durable - Développement durable

Jean-Marc Jancovici, né en 1962, est un ingénieur français, spécialiste dans le domaine de l'énergie et du climat, et consultant auprès de divers organismes publics et privés. Il est réputé pour son travail de sensibilisation et de vulgarisation sur le changement climatique et la crise énergétique, et il fait partie des fervents défenseurs de la «fiscalité carbone» qu'il considère être l'unique vraie solution au double problème du réchauffement climatique et de la pénurie à venir des énergies fossiles.

Biographie

Ancien élève de l'École polytechnique (promotion 1981) et diplômé de l'École nationale supérieure des télécommunications de Paris (1986), il devient consultant et participe depuis 2001 avec l'ADEME pour la mise au point du bilan carbone. Il est auteur de plusieurs ouvrages sur la question climatique. En 2000, il entre au comité de la Fondation Hulot. En 2001, comme consultant, il met au point le bilan carbone avant de créer le cabinet Carbone 4 avec Alain Grandjean en 2007.

Il illustre la sous-évaluation du coût actuel de l'énergie en la rapprochant du coût du travail humain via la notion d'«équivalent esclave» (nombre d'«esclaves» auquel correspond une puissance de 100 watts) [1] (notion déjà évoquée chez Ivan Illich).

Il est invité régulièrement à la radio ou à la télévision pour parler des questions énergétiques et du réchauffement climatique.

Activités

Conférences

Jean-Marc Jancovici anime de nombreuses conférences, soit pour le monde de l'entreprise, soit publiques, dans lesquelles il débute fréquemment par démontrer, avec nombreux graphiques scientifiques, l'étendue des risques pris aujourd'hui par notre civilisation, les probables imminents dangers du réchauffement climatique, ceux résumés par le GIEC, mais également ceux que le GIEC n'ose pas mettre dans ses résumés... Certaines de ses conférences sont disponibles en téléchargement sur Internet, comme la conférence qu'il a donnée à Thur Ecologie en Alsace[2]. Une autre de ses conférences disponible en vidéo donnée pour SPIE, une grande entreprise de génie électrique, a eu lieu le 27 mars 2008 et a trouvé un large écho auprès du grand public. [3]. Dans le cycle des conférences sur les ressources de la terre à la Cité des sciences, il a aussi donné le 24 mars 2009 une conférence intitulée Sur et sous sol, combien d'énergies pour combien d'hommes ?.

Son site Manicore

Jean-Marc Jancovici, sur son site web Manicore[4], détaille les composantes du double problème de l'énergie et du climat à l'échelle du monde. Il publie sur son site, dans un labyrinthe de pages web interliées, une page pour chaque aspect du problème. Avec ce qu'il nomme des «calculs de coins de table», il propose au lecteur de visualiser de manière claire les enjeux dans une approche «systémique».

Bilan carbone personnel

Avec l'aide de l'ADEME, il est l'initiateur, en 2007, du Bilan Carbone Personnel, un calculateur en ligne permettant à tout spécifique français de calculer avec précision les émissions de gaz à effet de serre induites par ses faits et gestes, et par conséquent sa participation au réchauffement climatique, dans chaque domaine de sa vie. C'est le premier et unique outil qui sert à calculer avec précision les émissions de gaz à effet de serre génèrées par un particulier. «Le premier calculateur de bilan carbone personnel qui prend tout en compte, des achats de chaussures aux vacances au ski, en passant par le chauffage et les biftecks.» explique Jean-Marc Jancovici. [5]

Autres

Jean-Marc Jancovici anime le groupe de travail sur l'environnement des anciens élèves de l'École polytechnique, «X-Environnement», [6]. Depuis 1994, ce groupe alimente chaque année un numéro entier du mensuel des anciens élèves de l'École polytechnique, La Jaune et la Rouge, sur un thème de l'environnement.

En 2007, il participe comme personne morale associée au groupe 1 du Grenelle de l'environnement : «Lutter contre les changements climatiques et maîtriser l'énergie» [7].

Jean-Marc Jancovici a créé la société Carbone4[8] en juillet 2007 avec Alain Grandjean.

Position sur le nucléaire civil

Jean-Marc Jancovici, quoique, d'autre part, défenseur de l'énergie nucléaire, juge que celle-ci ne pourra pas contribuer de manière suffisante à la réduction des GES dans des délais compatibles avec les contraintes imposées. Néanmoins, souvent, il défend volontiers l'énergie nucléaire, qu'il considère être la moins mauvaise[9] des énergies aptes à la production d'électricité en masse[10]. Il présente un long argumentaire sur le sujet sur son site[11][12]. Sa position lui vaut des critiques de la part des antinucléaires, et certains ne sont pas d'accord avec ses conclusions sur les limites de la contribution que les énergies renouvelables peuvent apporter à bref délai à l'approvisionnement énergétique. Jean-Marc Jancovici explique néanmoins que, si le nucléaire doit être selon lui une marge de manœuvre importante qu'il serait trop ambitieux d'écarter, la majeure partie du problème énergetico-climatique devra de toute façon se résoudre par des économies d'énergies.

Publications

Notes et références

  1. Combien suis-je un esclavagiste ?
  2. Conférence de Jean-Marc Jancovici à Thur Ecologie : Écoute de la Conférence au format mp3 accompagnée de sa présentation au format Pdf
  3. Énergie et changement climatique : une conférence interne chez SPIE trouve un large écho auprès du grand public
  4. Manicore, le site de Jean-Marc Jancovici
  5. Nouveautés du site www. manicore. com
  6. Site de X-environnement, groupe de travail sur l'environnement des anciens élèves de l'École polytechnique
  7. Membres du groupe 1, sur le site du Grenelle de l'environnement, le 10 septembre 2007.
  8. Carbone4
  9. «Non seulement la majorité des affirmations de "cherté" de l'énergie nucléaire sont idéalement incorrectes, mais, encore une fois, la discussion sur l'économie est finalement secondaire : celle sur la disponibilité de ressources et les dommages réels causés à l'environnement est bien prioritaire. Or dans chacun de ces deux domaines l'énergie nucléaire se positionne plutôt mieux que ses concurrents immédiats, aptes comme elle à la production d'électricité en masse.» [1]
  10. Les renouvelables comme l'éolien et le solaire ne sont pas le plus souvent regardés comme des moyens de production de «masse» et ne pourront pas l'être avant de nombreuses décennies : Selon le scénario énergétique le plus optimiste sur le potentiel des renouvelables, celui des experts de Greenpeace pour 2030, l'éolien et le solaire représenteraient à eux deux à peu près 3% de la production d'énergie mondiale. (source Science&Vie - Mars 2008)
  11. «À propos de quelques objections habituelles sur le nucléaire civil»
  12. «Lettre ouverte aux journalistes qui vont évoquer Tchernobyl, et en particulier à ceux qui les écoutent, les lisent ou les regardent»
  13. "Le plein s'il vous plaît !"

Annexes

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"Jean-François Dumais"

L'image ci-contre est extraite du site ismer.uqar.ca

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (362 x 458 - 42 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Jancovici.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 08/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu