Éco-conception

L'éco-conception, Éco-design, design écologique, design durable ou design responsable sont des termes désignant la volonté de concevoir des produits respectant les principes de développement durable.



Catégories :

Génie de l'environnement - Design - Utilisation durable des ressources naturelles - Écogeste - Développement durable

Recherche sur Google Images :


Source image : blog.adhere-rh.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • prise en compte de la protection de l'environnement dans la conception des biens et des services. Elle sert à mettre sur le marché des ... (source : stop-carbone)

L'éco-conception (ou «écoconception»), Éco-design, design écologique, design durable ou design responsable sont des termes désignant la volonté de concevoir des produits respectant les principes de développement durable.

L'éco-conception est une approche qui prend en compte les impacts environnementaux dans la conception et le développement du produit et intègre les aspects environnementaux tout au long de son cycle de vie (de la matière première, à la fin de vie en passant par la fabrication, la logistique, la distribution et l'usage).

Tendances

C'est une approche qui se développe, surtout depuis les années 1990 en Europe du Nord, basée sur le fait que tout produit et process ont un impact sur l'environnement, qu'il s'agisse de production de biens ou de service. Les motivations de l'entreprise qui y souscrit peuvent être variées : soucis de rentabilité pour les actionnaires, image de l'entreprise, plaisir de mieux faire et de répondre à une demande sociale en faveur d'un développement plus durable et soutenable, volonté de se prémunir contre des plaintes liées à des pollutions induites par un produit non écoconçu.

Le degré de qualité se mesure de ce point de vue par les écobilans ou analyse du cycle de vie (ACV).

ACV

Le cycle de vie
L'écoconcepteur cherche à favoriser la fin de vie de son produit. Ici l'architecte aurait pu à l'avance prévoir les trous où placer une charge de dynamite pour favoriser la démolition et le recyclage à moindre coût énergétique et environnemental de ces pieux de béton

L'analyse du cycle de vie prend en considération les aspects environnementaux liés à la conception du produit depuis l'extraction des matières premières ou l'utilisation de matières recyclées jusqu'au transport du produit, son utilisation et sa fin de vie (recyclage, réutilisation ou valorisation). Il s'agit aussi - dans la mesure du possible - d'éviter les déchets ultimes.

Méthode d'analyse

L'éco-conception est une approche de progrès continu qui a pour objectif de mieux respecter l'environnement aux différentes étapes du cycle de vie du produit. Parmi les méthodologies qui peuvent être intégrées dans cette approche, on peut distinguer :

Impacts que cherche prioritairement à diminuer l'éco-conception

L'éco-conception intègre les principes de prévention et de précaution et porte sur l'ensemble des sites et étapes de production, transport, usage et élimination et sur le produit ou service, mais également sur les emballages, commodités de transports, d'usage et de recyclage, l'utilisation de produits toxiques, explosifs, dangereux, etc. L'éco-concepteur place théoriquement ses priorités à l'endroit où les impacts environnementaux sont principaux, mais il peut être tenté de les placer à l'endroit où les problèmes sont les plus faciles à traiter.

Certaines pollutions sont complexes à mesurer, c'est le cas de la pollution sonore, de la pollution visuelle (l'impact sur le paysage) et des mauvaises odeurs. Il existe des indicateurs pour la pollution sonore (le bruit se mesure en décibels) mais fréquemment ils ne sont pas pris en compte.

Réglementation

Dans de nombreux pays, les appels d'offre des états et collectivités peuvent contenir des clauses environnementales, encourageant les entreprises à plus de responsabilité environnementale et la vente de produits éco-conçus. L'éco-éligibilité et les démarches volontaires de type HQE tendent à se développer : les commanditaires (donneurs d'ordre, maître d'ouvrage publics ou privés) et acheteurs privés sont de plus en plus stricts.
L'éco-conception est dans la majorité des cas une démarche volontaire, mais elle est quelquefois (et de plus en plus) obligatoire, avec par exemple :

En Europe, le droit de l'environnement se complète progressivement ; La commission a adopté :

Coûts

Les coûts de l'éco-conception sont fréquemment significatifs (une ACV [analyse du cycle de vie] coûte de 20 000 à 30 000 euros, ou alors plus, selon le produit ou process), mais dans une approche «coût global», l'entreprise y trouve le plus souvent son compte en augmentant la valeur ajoutée de ses produits, ses marges de bénéfices, et en s'ouvrant de nouveaux marchés, en perfectionnant ses process, ses capacités d'innovation, et en payant moins de taxes sur la pollution, la consommation d'eau et d'énergie, les émissions de carbone, les frais liés aux installations classées pour le risque environnemental, etc.

Limites

Ces limites sont pour partie repoussées par les aides publiques qui se développent.

Applications

L'un des penseurs de l'éco-conception est Victor Papanek, designer et enseignant, il a consacré sa vie à la promotion d'un design utile et responsable.

Aujourd'hui à la mode comme le développement durable, l'éco-conception est une démarche émergente cherchant à revenir aux sources de la création de produit, à savoir la fonction définissant la forme, simplicité et efficacité, évitant les abus de la société de consommation sur l'environnement.

Notes et références

  1. 22 juillet 2009

Voir aussi

Normalisation/ certification : le domaine des normes est toujours peu impliqué pour l'écoconception, mais certaines normes et certificats y contribuent

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89co-conception.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 08/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu