Club de Rome

Le Club de Rome est un groupe de réflexion réunissant des scientifiques, des économistes, des fonctionnaires nationaux et internationaux, à l'initiative d'industriels de 53 pays qui financent leurs travaux.



Catégories :

Organisme œuvrant pour le développement durable - Développement durable - Lobbyisme - Association ou organisme international

Club de Rome
Club Of Rome.gif

Création 8 avril 1968
Type Association mondiale
Secrétariat
mondial
Drapeau de la Suisse Winterthour, Zurich
Langue (s) Anglais
Personne (s) clé (s) Aurelio Peccei
Alexander King
Site web http ://www. clubofrome. org/

Le Club de Rome est un groupe de réflexion réunissant des scientifiques, des économistes, des fonctionnaires nationaux et internationaux, à l'initiative d'industriels de 53 pays qui financent leurs travaux. L'objectif : proposer des solutions ayant trait à la "gouvernance" mondiale dans son aspect environnemental et énergétique.

Pilotée à sa création par Aurelio Peccei, un Italien membre du conseil d'administration de Fiat, et Alexander King, un scientifique et fonctionnaire écossais, ancien directeur scientifique de l'Organisation de coopération et de développement économiques, il doit son nom au lieu de sa première réunion à Rome, à l'Accademia dei Lincei le 8 avril 1968. Mais son origine véritable ressort de réunions tenues dans la propriété privée de David Rockefeller à Bellagio (Italie).

Le club de Rome a déménagé son siège de Hambourg à Zurich comme annoncé en 2007[1].

Son comité exécutif est constitué de 13 membres.

Le Club de Rome se fit connaitre mondialement en 1972 par son premier rapport, The Limits to Growth, traduit en français par l'interrogation Halte à la croissance ?. Son interpellation intervint à l'apogée de la période dite des Trente Glorieuses, une période de croissance sans précédent dans les pays qui se qualifiaient eux-mêmes de développés et qui laissait penser que cette croissance était sans limite imaginable. Le concept de croissance zéro fut à l'origine de l'apparition de l'écologie politique.

Le rapport The limits to growth - Halte à la croissance ?

Article détaillé : Halte à la croissance ?.

Ce rapport, commandé en 1970 et publié en 1972 par le Club de Rome, fut aussi nommé Rapport Meadows.

Dans ce rapport, quatre ans après la contestation de la société de consommation de 1968 dans les pays d'économie libérale, pour la première fois, les vertus de la croissance sont remises en cause par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology au nom d'une prise de conscience d'une pénurie prévisible des sources énergétiques et des conséquences du développement industriel sur l'environnement.

Les conclusions du rapport annoncent un futur inquiétant pour l'humanité. Énormément lui ont reproché à l'époque une certaine exagération dans ses prévisions : le rapport ne prévoit aucun épuisement de ressources ou d'événement catastrophique avant 2010 au moins, même dans le scénario le plus défavorable (et ce ne sont tandis que les prémices de l'effondrement). Il est intéressant de voir les interactions entre les intérêts scientifiques et politiques sur ce sujet.

Il fut suivi en 1974 d'un deuxième rapport au Club de Rome : «Stratégie pour demain»[2], dont l'approche fut diversifiée et située selon dix grandes régions du monde ayant chacune une situation et des problématiques de développement différentes.

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  1. swissinfo - Le Club de Rome déménage à Zurich
  2. Stratégie pour demain - 2 ème rapport au Club de Rome Mihajlo Mesarovic et Eduard Pestel - Edition du Seuil, 1974, 204 pages

Recherche sur Google Images :



"Club de Rome"

L'image ci-contre est extraite du site erivam.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (260 x 400 - 68 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Club_de_Rome.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 08/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu