Biens publics à l’échelle mondiale

Biens Publics à l'Échelle Mondiale, BPEM, est une association française créée suite à un colloque organisé à l'Assemblée nationale par l'association Survie en 1999, intitulé «Réinventer la solidarité mondiale»...



Catégories :

Association ou organisme français - Organisme œuvrant pour le développement durable - Développement durable - Altermondialisme

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Biens publics à l'échelle mondiale, ouvrage collectif, Colophon 2002. | 12 septembre 2002... Did you say tax havens ? | 2003 | FL. ¡ A nosotros todos los bienes públicos... B P E M. iens. ublics à l'. chelle. ondiale. (source : bpem.survie)
  • l'Association BPEM (Biens Publics à l'Echelle Mondiale) est issue de ... je ne puis être taxé de suppôt inconditionnel des valeurs européennes.... (source : africultures)
  • ... BPEM (Biens publics à l'échelle mondiale, 2000/2006), Membre (.... Il faut préparer la mise en place de ces taxes globales dont seule... (source : survie-paris)

Biens Publics à l'Échelle Mondiale, BPEM, est une association française créée suite à un colloque organisé à l'Assemblée nationale par l'association Survie en 1999, intitulé «Réinventer la solidarité mondiale» et dont le sous-titre était : De «l'aide» aux «biens publics à l'échelle mondiale».

L'idée des biens publics globaux a été découverte par le PNUD (Programme des Nations unies pour le Développement) en 1999 (traduction de l'anglais Global Publics Goods).

L'association défend une vision écologique et humaniste, reposant sur le fait que les prélèvements actuels sur les ressources naturelles ne permettent pas un développement soutenable et posent la question de la survie des prochaines générations. Elle se préoccupe surtout des pays pauvres, dont les ressources naturelles sont quelquefois exploitées sans énormément de considération par les grandes multinationales. François-Xavier Verschave, spécialiste de la politique française en Afrique (surtout les réseaux pétroliers) fut un initiateur de cette association.

Comme le mouvement altermondialiste, elle défend la création d'un impôt mondial, prélevé par exemple sur les transactions financières (Taxe Tobin), par des taxes à la pollution (Bourse du carbone voir : Droit à polluer), ou par des taxes sur le transport aérien. Le principe d'une taxe sur le transport aérien a été repris par Jacques Chirac, président de la République Française, et proposé en projet de loi.

Colloques organisés par BPEM :

BPEM a publié plusieurs ouvrages et articles qu'on trouve sur son site internet :

  • Le Bien Commun, l'assaut final , réalisé par Carole Poliquin.

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Biens_publics_%C3%A0_l%E2%80%99%C3%A9chelle_mondiale.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 08/12/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu